Comment retirer une tique sur un chien ?

Les tiques sont pourvues de pièces buccales très acérées, couvertes de crochets, qui leur permettent de s’ancrer solidement et profondément dans la peau de votre chien après l’avoir mordu. Si rien n’est entrepris, elles peuvent y rester accrochées pendant des jours, voire des semaines, pour se gorger du sang de votre fidèle ami… Vous pouvez néanmoins les retirer facilement et sans risque, à condition vous de y prendre de la bonne façon !

La tique : qu’est-ce que c’est ? 

La tique est un acarien géant, qui mesure entre 3 mm et 1 cm. Elles sont très présentes au printemps et en automne, (mais le risque existe toute l’année) surtout dans les jardins, parcs, forêts, en résumé les endroits où les herbes sont hautes. Lors de promenades, la tique se fixe sur le chien pour se nourrir de son sang. Il existe en France trois genres de tiques :

– Ixodes : tique présente dans l’ensemble du territoire français

– Dermacentor : elle vit davantage dans les prés et bords de rivières, par contre on la rencontre peu au sud-est de la France

– Rhipicephalus : on la trouve beaucoup dans les chenils et jardins et surtout dans le sud est de la France

La tique s’accroche au pelage de l’animal et va rechercher une zone où la peau est plus fine (les oreilles, le cou…) pour se fixer et prendre son repas.

Comment un chien attrape-t-il des tiques ?

Le plus souvent, les chiens attrapent les tiques quand ils sont en extérieur. Les parasites patientent dans la nature. Ils sont accrochés à des hautes herbes, des branches, des buissons, des arbustes, etc. Les tiques sont très présentes au printemps et en automne. Elles s’attrapent très facilement quand les températures avoisinent les 20°C et que l’environnement est humide. C’est pour cela que la vigilance est de mise lors des balades en forêt.

Il est à noter que les chiens attrapent très facilement des tiques. Les parasites ont en effet un accès facilité à la peau. Ils peuvent s’accrocher aux poils puis remonter vers l’épiderme.

Les dangers liés à une morsure de tiques

Le risque d’allergie

Les morsures de tiques peuvent être très dangereuses. En effet, la salive de ces acariens peut entraîner des réactions allergiques. Ces dernières se manifestent de différentes façons. Voici les signes à surveiller :

  • urticaire,
  • dermatite,
  • œdème,
  • choc anaphylactique.

En plus, des risques d’allergies, les morsures de tiques peuvent être l’origine de maladies.

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est souvent associée à la morsure de tique et à juste titre. Celle que l’on nomme aussi la borréliose est une maladie infectieuse. Elle a pour origine une bactérie, la Borrelia burgdorferi, que la tique transmet directement dans le sang de son hôte. La maladie de Lyme se transmet quand une tique reste accrochée plus de 48 heures. C’est notamment pourquoi il faut ôter les tiques dans les plus brefs délais.

Les symptômes de la maladie de Lyme sont suivants :

  • Une fièvre modérée à élevée,
  • Un abattement,
  • Une perte d’appétit,
  • Des vomissements,
  • Des douleurs articulaires (arthrite et polyarthrite),
  • Une inflammation des ganglions.

La période d’incubation de la maladie de Lyme est très longue. Elle est de 2 à 5 mois à partir du moment où le chien a été mordu par le parasite. La maladie de Lyme est très difficile à diagnostiquer.

L’ehrlichiose

L’ehrlichiose est une maladie infectieuse qui est aussi transmise par les tiques et plus précisément par les tiques brunes. Elle provoque une infection du sang. Tout comme la maladie de Lyme, elle est difficile à diagnostiquer. La période d’incubation est de 30 jours. Elle est le plus souvent suivie par une phase dite aiguë pendant laquelle les symptômes se manifestent. Parmi eux, il y a :

  • Une fièvre élevée, supérieur à 39°C,
  • Une perte d’appétit,
  • Une perte de poids,
  • Une grande fatigue.

L’ehrlichiose peut ensuite devenir chronique. Elle se manifeste par période et entraîne de nouveaux symptômes comme :

  • La présence de sang dans les urines et les muqueuses,
  • Les troubles digestifs (vomissements, diarrhée, etc.),
  • L’inflammation des articulations,
  • la présence de bleus du le ventre du chien.

L’anaplasmose

Causée par la bactérie Anaplasma phagocytophilum, l’anaplasmose est une maladie infectieuse qui peut survenir quand une tique reste en place pendant plus de 24 heures. Les premiers symptômes apparaissent au bout d’une à deux semaines après la morsure. Ils incluent :

  • Une fièvre modérée à élevée,
  • Une perte d’appétit,
  • Un abattement,
  • Des douleurs articulaires,
  • Des troubles digestifs (vomissements, diarrhée, etc.).

La piroplasmose

La piroplasmose complète cette liste non exhaustive des maladies qui ont pour origine une morsure de tique. Cette maladie dite vectorielle est fréquente. Elle est causée par un parasite sanguin de la famille des protozoaires, les Babesia. Les signes de la piroplasmose sont les suivants :

  • Une fièvre élevée de plus de 40°C,
  • Un gros abattement,
  • Une coloration foncée des urines,
  • Des muqueuses très claires.

Comment enlever une tique ?

Pour retirer une tique, on ne doit jamais utiliser d’éther ou de pince à épiler. Vous risqueriez de laisser la « tête » de la tique dans la peau de votre chien et créer une infection. Cela peut également favoriser le sortie de la salive de la tique dans la circulation sanguine et augmente le risque de contamination par les tiques si elles sont porteuses de l’agent pathogène de la piroplasmose chez le chien par exemple.

Pour ôter correctement une tique, on utilise un crochet à tiques (ou tire-tique) de la taille adaptée à l’état d’engorgement de la tique. Ils sont disponibles à la vente chez tous les vétérinaires. Le crochet à tiques a deux branches. Il faut faire glisser le crochet sur la peau et placer les branches de part et d’autre de la tique. 

Ensuite, il faut tourner doucement et en tirant légèrement le crochet vers le haut. Restez proche de la peau. Des poils peuvent s’emmêler au cours de la manœuvre détachez les délicatement. Après plusieurs tours, la tique se retire seule et vous la récupérez dans le crochet. Vous pouvez la tuer. Désinfectez la peau de votre chien. Plus tôt on en lève la tique, moins il y a de risques de contamination du chien.

Comment enlever une tique sans pince ?

Parce que vous n’avez pas de tire-tique, ou parce que vous ne parvenez pas remettre la main dessus, vous souhaitez connaître la démarche pour enlever une tique sans pince. Voici les étapes à respecter pour y parvenir.

Dans un premier temps, attrapez délicatement la tique en la saisissant par le corps. Il est conseillé de porter des gants jetables pour cette opération. Évitez de presser trop fortement la tique, vous risquez de la vider dans votre chien et donc de transmettre les éventuelles maladies que le parasite transporte.

Ensuite, il faut tourner la tique très délicatement. C’est ce mouvement de rotation qui va permettre à ses crochets de se détacher. La tique se détachera naturellement. Si vous tirez sur le parasite, il y a un risque que la tête reste sous la peau de votre chien. Une infection peut alors se produire. Pour retirer la tête de la tique, vous devez vous munir d’une pince à épiler. Celle-ci doit être désinfectée.

Une fois la tique retirée dans son intégralité, désinfectez la peau de votre chien. De votre côté, lavez-vous bien les mains. Comme nous l’avons déjà précisé, la salive de la tique peut entraîner des réactions allergiques chez le chien. Sachez que c’est la même chose pour vous !

Attention, vous devez vous débarrasser de la tique. Si elle est toujours en vie, elle s’attaquera à nouveau à votre animal ou à un membre de voter foyer. Pour la tuer, il faut la mettre dans le l’alcool ou la brûler.

Les erreurs à éviter

Enlever une tique sans pince est un acte délicat. Voici les erreurs fréquentes qu’il ne faut pas commettre.

  • Ne mettez pas d’alcool sur la zone avant d’enlever la tique. On lit souvent qu’il faut tuer ou endormir le parasite avec de l’alcool avant de le détacher de l’animal. C’est une erreur ! Parce que les tiques ne supportent pas les produits, elles peuvent régurgiter et donc transmettre les maladies à votre compagnon.
  • Ne tirez pas sur la tique. Bien sûr, vous détacherez le parasite mais si vous en laissez une partie, les conséquences peuvent être graves pour votre chien.
  • Ne pincez pas la tique. Celle-ci expulserait toutes ses germes dans votre chien.
  • Portez des gants. Si vous ne vous protégez pas, la tique peut vous infecter avec ses germes. De même, ne l’écrasez pas entre vos doigts ou vos ongles.
  • Ne vous fâchez pas. Même si cela vous agace, il est difficile de manipuler un chien. Il est possible que votre compagnon ne se laisse pas faire. Si c’est le cas, rassurez-le et faites-vous aider par une seconde personne. Si vraiment l’opération est délicate, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire.

Tique mal enlevée : est-ce grave si la tête reste dans la peau ?

En enlevant la tique, il se peut que la tête reste bloquée dans la peau de votre chien. Pas de panique ! Vous avez mal retiré la tique, mais continuez à désinfecter la plaie et assurez-vous qu’elle ne s’infecte pas. Dans le meilleur des cas, la tête finira aussi par se décrocher de l’épiderme de votre chien. 

Et pour répondre à une question souvent posée : non, le corps du parasite ne repousse pas. Toutefois, il arrive qu’un petit kyste s’y forme. Dans ce cas-là, consultez votre vétérinaire.

Comment prévenir les tiques chez le chien ?

Il existe des vaccins contre la piroplasmose et la maladie de Lyme chez le chien. Vous pouvez faire vacciner votre chien contre ses deux maladies s’il est souvent exposé. Il peut tout de même attraper une des deux maladies avec ces vaccins mais cela peut lui sauver la vie s’il est contaminé.

Protégez votre chien avec un antiparasitaire externe agissant contre la tique du chien. Ils sont généralement actifs contre les puces du chien. Utilisez ces produits même s’il est vacciné, cela augmentera sa protection et les vaccins ne protègent pas contre toutes les maladies transmises par la tique du chien. Votre vétérinaire vous conseillera sur le meilleur traitement à appliquer pour votre chien (pipette ou collier anti-tiques).

Vérifiez le pelage et la peau de votre chien et recherchez les tiques après chaque balade et en particulier si vous allez en bois ou en forêt. Vous pouvez prendre cette habitude même si le chien est vacciné et traité contre les tiques.

Toutes les tiques ne sont pas porteuses des agents pathogènes, si vous trouvez une tique sur votre chien enlevez-la avec un crochet à tiques, de préférence avant qu’elle ne soit remplie de sang. Puis surveillez pendant les 3 semaines qui suivent les urines, l’appétit, l’état général et s’il est abattu, la température du chien. Si les urines deviennent foncées, qu’il a de la fièvre ou qu’il se met à boiter de façon soudaine, consultez votre vétérinaire et indiquez lui quand vous lui avez enlevé la tique.

Sources :

  1. https://www.passeportsante.net/fr/sante-animale/Fiche.aspx?doc=tique-enlever
  2. https://lemagduchien.ouest-france.fr/dossier-1084-sans-pince-enlever-tique-chien.html
  3. https://www.mouss-le-chien.com/conseils/soins/tuer-tique-chien.html
  4. https://www.passeportsante.net/fr/sante-animale/Fiche.aspx?doc=tique-enlever
  5. https://frontline.fr/chien/parasites/tique/enlever-tique

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire