Comment bien choisir son sèche serviettes ?

Pratique pour sécher les serviettes tout en chauffant la pièce, le sèche-serviettes s’est imposé comme un standard de la salle de bain. Il se décline en version électrique, hydraulique ou mixte, et propose toute une palette de design pour s’accorder à différentes ambiances décoratives.

Qu’est-ce qu’un sèche-serviettes ?

Le sèche-serviettes joue deux rôles essentiels dans la salle de bains :

  • Il chauffe la pièce.
  • Il sèche les serviettes qui sont posées sur ses tubes ou ses lames.

Le radiateur sèche-serviettes est une solution parfaite pour équiper une salle de bains en lieu et place d’un radiateur ordinaire (sur lequel vous ne devez jamais rien poser, pas même une serviette).

Le sèche-serviettes peut être :

  • Hydraulique (à eau).
  • Électrique (à inertie sèche ou inertie fluide).
  • Mixte (combinant le mode électrique et hydraulique).

Bien calculer la puissance nécessaire pour la pièce

La puissance d’un radiateur dépend du volume de la pièce (c’est-à-dire la surface multipliée par la hauteur sous plafond), mais aussi de son niveau d’isolation, de son aération et du climat de la région. On prévoit en général une puissance de 30 à 35 W/m3. Par rapport à un radiateur classique, on majore cette puissance de 10% pour choisir un sèche-serviette installé dans une salle de bains.

Quels sont les types de sèches-serviettes ?

  • Sèche-serviettes à eau chaude ou hydraulique :

Un sèche-serviettes à eau est relié à l’installation existante du chauffage central. Son installation, comme pour un modèle électrique, ne doit se faire que dans les volumes 2 et 3. Sa taille et sa forme. sont très variables. Il permet plus de fantaisie et est devenu un exercice de style pour certains designers. Pour chauffer la pièce et les serviettes, comptez une puissance de 100 W par m² et ajoutez-y 30 % pour un résultat optimisé.

  • Sèche-serviettes électriques :

Le sèche-serviettes électrique monte plus vite en température que le sèche-serviettes hydraulique. Il se dote d’un thermostat qui permet un réglage précis et indépendant du reste de la maison dans la salle de bains. Une arrivée électrique est nécessaire pour permettre le branchement du sèche-serviettes électrique et ainsi alimenter la résistance.

Le radiateur sèche-serviettes électrique se décompose en deux familles principales :

  • Le sèche-serviettes électrique à inertie fluide : il est doté d’un fluide caloporteur dans ses tubes ou lames. Ce fluide est chauffé par une résistance électrique. Économique et confortable, le sèche-serviettes à inertie fluide est le modèle le plus fréquemment installé dans les salles de bain.
  • Le sèche-serviette électrique à inertie sèche : pour diffuser la chaleur, le sèche-serviette à inertie sèche utilise un corps de chauffe solide dans ses lames plates :
    o La céramique.
    o La stéatite.
    o La pierre de lave.
  • Sèche-serviettes rayonnant

Les différents types de radiateurs sèche-serviettes

Les sèche-serviettes rayonnants sont davantage à considérer comme des radiateurs électriques rayonnants avec des porte-serviettes en façade.

Les sèche-serviettes rayonnants diffusent la chaleur par rayonnement grâce à des rayons infrarouges courts ou longs.

Peu économiques, les sèche-serviettes rayonnants sont plus à considérer comme un radiateur d’appoint de salle de bains.

Existe-t-il différents types de sèche-serviettes ?

Radiateur salle de bains : radiateur sèche-serviettes | Espace Aubade

Le sèche-serviettes mural est le plus présent sur le marché. Il se pose sur un support que l’on fixe sur le mur.

Cet appareil réchauffe l’air circulant dans votre salle de bains soit par système électrique, à eau ou mixte.

Ce type de sèche-serviettes est constitué d’un corps de chauffe ainsi que de barres pour étendre vos serviettes. Disponible dans de nombreuses couleurs, vous n’aurez aucun mal à l’harmoniser à votre salle de bains.

Sèche-serviettes électrique avec soufflerie SAUTER Venise pivotant 500 +  1000W | Leroy Merlin

Le sèche-serviettes pivotant peut utiliser uniquement un système de chauffage électrique rayonnant ou mixte.

Sa particularité principale est qu’il peut s’ouvrir contrairement au sèche-serviettes mural qui est fixe. Un sèche-serviettes pivotant est soit : asymétrique (il s’ouvre à droite ou à gauche) ou à 180° (il s’avance).

Ses déplacements lui permettent aussi d’optimiser le chauffage de la pièce.

Très solide, ce type de sèche-serviettes est conçu avec de l’acier, ou autre matériau indéformable, ainsi que des charnières renforcées. Plusieurs coloris sont possibles pour l’intégrer facilement à votre décoration intérieure.

Radiateur sèche-serviettes de marque italienne design, original

Le sèche-serviettes design est compatible avec un système de chauffage électrique, à eau ou mixte.

Il porte son nom en raison de ses formes attractives et tendance ainsi que son panel varié de choix de couleurs. Véritable élément de décoration dans votre salle de bains, cet appareil possède cependant une efficacité limitée.

Il a tendance à chauffer uniquement les serviettes et non la pièce. Si vous êtes davantage séduit par ce modèle, comptez dans les 1 500 euros pour un modèle de milieu de gamme.

Quelles sont les options disponibles pour équiper un sèche-serviettes ?

La plupart des options énoncées ci-dessous sont proposées uniquement sur les sèche-serviettes électriques ou mixtes. En effet, les chauffe-serviettes à eau chaude sont limités à une vanne thermostatique qu’il est bien souvent conseillé de laisser ouverte à fond pour ne pas fatiguer la pompe du circuit de chauffage central. Quoi qu’il en soit, pour ce qui est des chauffe-serviettes électriques, vous allez pouvoir choisir entre plusieurs fonctionnalités complémentaires, telles que :

• une soufflerie, ou fonction boost, qui permet une montée rapide en température dans la salle de bains, en quelques minutes seulement ;
• un thermostat qui permet de régler la température de façon précise, pour un confort et des économies d’énergie accrus ;
• un programmateur intégré ou déporté – télécommande –, de façon à anticiper le chauffage de la pièce aux horaires les plus utiles ou à l’arrêter au bout d’un certain délai grâce à une minuterie ;
• des panneaux pivotants ou rabattables, pour faciliter l’accroche des serviettes, comme le ferait une patère, et augmenter la place disponible pour ce faire ;
• un module connecté et domotique, pour interagir à distance avec son sèche-serviettes ;
• et d’autres, selon le fournisseur, telles que port USB et enceintes intégrés, affichage de l’heure et de la météo…

Quelle forme de tubes sélectionner pour son chauffe-serviettes ?

C’est une question de goût mais également de technologie. La forme des tubes dépend notamment de la composition du corps de chauffe. Pour un effet plus décoratif, préférez plutôt un radiateur à panneau rayonnant, qui est parfois proposé dans des formes innovantes.


Plus classiquement, si vous sélectionnez un sèche-serviettes à inertie sèche, vous aurez des tubes plats, voire des panneaux rectangulaires dans le cas de la pierre de lave.

Les sèches-serviettes à inertie fluide ou à eau chaude peuvent être déclinés dans ce même format, mais ils existent également avec des tubes ronds, en amande ou transversaux.

Les normes électriques concernant les sèche-serviettes électriques ?

Comment choisir son sèche-serviettes électrique ?

Pour répondre aux normes de sécurité , l’emplacement de votre radiateur sèche-serviettes électrique doit impérativement respecter les volumes de protection dans la salle de bains définit dans la norme NFC 15 — 100 qui régit les règles d’installation électrique afin d’éviter les risques d’accident.

Combien coûte un radiateur sèche-serviette ?

Le prix d’un radiateur sèche-serviette dépend de sa puissance et de la complexité de son modèle (pivotant, petite largeur, style, etc.), mais aussi du nombre d’accessoires, ou encore de la présence ou non d’un système de programmation.

Les premiers prix (400 W) commencent à 50 € environ, mais le prix moyen est d’environ 300 € pour un modèle de couleur plus puissant (800 à 1000 W). Les appareils les plus designs sont les plus chers : leur prix tourne autour de près de 2.000 € !

Pour résumé, l’essentiel à connaître pour choisir son sèche-serviettes :

L’essentiel à savoir pour choisir un sèche-serviette

Sources :

  1. https://www.maisonapart.com/edito/amenager-decorer/salle-de-bains/bien-choisir-son-radiateur-seche-serviette-7934.php
  2. https://www.manomano.fr/conseil/comment-choisir-son-seche-serviette-electrique-ou-radiateur-seche-serviette-2851
  3. https://www.cedeo.fr/quel-seche-serviettes-choisir
  4. https://www.leroymerlin.fr/comment-choisir/comment-choisir-son-seche-serviettes-electrique.html
  5. https://www.masalledebain.com/blog/quel-type-de-seche-serviettes-choisir–n137

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire