Comment préparer son enfant à un déménagement ?

Déménager est souvent une source de stress pour toute la famille. Ce changement peut être difficile pour un jeune enfant, car il ne comprend pas toujours les raisons du déménagement. Il est toutefois possible de préparer son tout-petit pour diminuer le stress d’un déménagement.

Pourquoi déménager peut être stressant pour un enfant?

Déménager représente tout un changement pour un tout-petit. Il y a beaucoup de nouveauté et d’inconnu dans ce projet, ce qui peut faire vivre du stress à un enfant. Voici ce qui peut inquiéter votre tout-petit :

  • Il ne comprend pas ce qui se passe (ex. : pourquoi la famille déménage) et ce qui s’en vient.
  • Il est triste d’abandonner le milieu et les gens qu’il connaît : sa maison, sa chambre, son milieu de garde et ses amis.
  • Votre enfant s’inquiète à propos de la situation qui vous pousse à déménager. Par exemple, une séparation, l’arrivée d’un nouveau bébé ou un changement d’emploi pour un des parents.
  • Il se sent stressé parce que vous êtes vous-même stressé par le déménagement. Vous pouvez aussi être épuisé ou impatient en raison de tous les préparatifs, et alors moins disponible pour votre enfant.
  • Votre tout-petit a du mal à s’imaginer vivre ailleurs, surtout s’il a vécu au même endroit depuis sa naissance. Comme son cerveau n’est pas encore complètement développé, il est difficile pour lui d’imaginer un concept abstrait comme habiter dans une autre maison ou une autre ville. Il est donc normal que cela l’inquiète.
  • Il perd ses repères habituels en changeant de milieu. Dans le nouveau logement, par exemple, les pièces et les objets ne sont plus à la même place, il peut y avoir de nouveaux meubles, l’odeur est différente et, dehors, le paysage a changé.
  • Votre enfant peut avoir du mal à s’adapter aux changements apportés par le déménagement. Par exemple, il s’ennuie de sa grand-maman, car elle n’habite plus tout près et il ne la voit plus aussi souvent qu’avant.

Anticiper le déménagement 

« Il est normal pour les parents d’avoir des inquiétudes quand on déménage. Pour les enfants, c’est davantage une source de questionnements » explique Florence Millot, psychologue pour enfants.

Pour répondre au mieux à ces interrogations, il est important d’anticiper le déménagement à venir. Cette étape peut être très mal vécue par notre fils ou notre fille. Parler à nos enfants est alors essentiel, sans trop en dire non plus.

Notre experte conseille dans un premier temps de les emmener dans la rue de la nouvelle maison, d’explorer le quartier ou la nouvelle ville. Dès que cela est possible, visiter les futurs nouveaux lieux est une bonne idée, même si nous n’avons pas encore les clés du domicile. Pourquoi ne pas s’y rendre tous les week-end ?

Les enfants ont besoin de savoir exactement où ils vont aller. Plus vous partez loin, plus il faut en parler tôt ». Attention toutefois, si nous n’avons pas encore toutes les informations sur le déménagement (nom de ville, adresse, signature…), il est conseillé de ne pas parler du déménagement aux enfants pour éviter une déception ou une désillusion. 

Montrez-vous rassurants et positivez

Avant de rassurer votre enfant, pensez d’abord à vous rassurer, vous. Il est essentiel que ce changement se fasse dans un climat serein. Evacuez votre propre anxiété car votre enfant la ressent, même si vous pensez donner le change. S’il sent que vous quittez ce logement sans regret ni appréhension, lui-même pourra aborder ce changement de façon positive. Evitez les non-dits, qui pourraient être une source de stress pour lui, il peut les interpréter de façon dramatique.

Préparez-le avec des livres

S’il est encore petit, lisez-lui des livres expliquant en quoi consiste un déménagement : pourquoi les gens déménagent, comment cela se passera le jour J avec les déménageurs et les cartons, ce qu’il va découvrir dans sa nouvelle maison et sa nouvelle école…

Je change de maison

Ces ouvrages de littérature infantile, en mettant en scène un personnage qui vit la même situation que lui et auquel il peut s’identifier, sont efficaces pour dédramatiser l’événement et le préparer à des détails qui nous paraissent insignifiants mais sont susceptibles de le marquer.

Par ailleurs, insistez sur les points positifs du changement : une plus belle maison, de nouveaux amis… déménager est une chance qui n’est pas donnée à tout le monde !

Faites-le participer aux préparatifs

L’enfant se sent démuni en voyant la maison se vider au profit des cartons. Ne le laissez pas assister seul aux préparatifs, mais impliquez-le à l’heure de déménager. Pour préparer ses propres affaires, mais aussi pour les affaires communes. Il doit se sentir concerné et en contrôle, et non passif.

Triez avec lui ce qui doit être jeté ou revendu par exemple. Vous pouvez aussi l’inciter à se défaire de vieux jouets dont il ne se sert plus. Vous pouvez les donner à une association ou à des amis dont les enfants sont plus petits. Petit conseil : si vous voulez tirer profit de ce tri, prenez-vous y un peu à l’avance dans votre tri. Vous pourrez ainsi revendre les vieux vêtements et jouets dans des vide-greniers, ou sur des applications dédiées.

Acceptez qu’il soit triste

Vous vous réjouissez de cette nouvelle vie mais pas votre enfant ? Ne vous inquiétez pas trop à l’avance, il lui faut un peu de temps pour s’y faire et c’est plutôt normal. Il va quitter sa maison, ses amis, tous ses repères, ça peut paraître insurmontable pour certains enfants et leur faire très peur.

Acceptez sa tristesse, sa colère et aidez-le du mieux que vous pouvez à gérer ses émotions. Montrez-lui des photos, parlez-lui de sa nouvelle chambre, du parc qui à l’air super à côté de la maison. Listez avec lui tous les points positifs de ce déménagement.

Le jour du déménagement

  • Faites garder votre enfant pour faciliter cette journée où vous n’aurez pas une minute à vous. Sachez cependant qu’il peut être utile qu’il assiste en partie au déménagement (ex. : voir l’ancien logement se vider ou le nouveau se remplir), car c’est probablement à ce moment qu’il réalisera ce qui se passe vraiment. Il peut avoir peur de perdre ses choses et même tenter d’ouvrir les boîtes pour reprendre ses jouets. Rassurez votre enfant en lui disant qu’il retrouvera toutes ses affaires dans le nouveau logement.
  • Rappelez à votre enfant comment se déroulera la journée, la veille ou le matin du déménagement. Dites-lui avec qui il sera et où il ira. Expliquez-lui aussi ce que vous ferez pendant ce temps-là et précisez-lui à quel moment vous allez vous retrouver. N’hésitez pas à lui téléphoner à quelques reprises durant la journée pour lui dire où vous en êtes dans le déménagement.
  • Préparez un sac familial contenant l’essentiel pour la journée : des vêtements pour tout le monde, des collations, la doudou et les jouets préférés de votre tout-petit, du papier hygiénique, du savon, des serviettes, une trousse de premiers soins.
  • Aménagez la chambre de votre enfant en priorité, afin qu’il retrouve rapidement ses jouets, ses toutous, l’odeur de sa douillette, etc. Il est préférable de conserver le plus possible les mêmes meubles et le même genre de décoration que dans l’ancienne chambre de votre tout-petit afin qu’il garde un maximum de repères. Si ce n’est pas possible, prévenez votre enfant que certains meubles vont changer.

Aider votre enfant à s’adapter après le déménagement

  • Faites preuve de patience et d’écoute même si vous avez beaucoup à faire. Votre tout-petit a besoin de temps pour faire le deuil de son ancienne maison. Votre enfant est nécessairement touché par le déménagement, surtout si ce dernier est associé à une séparation ou à une perte d’emploi. Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions.
  • Diminuez temporairement vos exigences envers votre tout-petit, car plusieurs semaines peuvent être nécessaires pour qu’il s’adapte complètement. Il peut alors être plus demandant, se réveiller plus souvent la nuit, avoir mal au ventre ou recommencer à faire pipi au lit. Chaque enfant a sa façon de réagir. Ces réactions disparaîtront d’elles-mêmes lorsqu’il se sentira en sécurité.
  • Conservez le plus possible une routine stable. Elle rassure votre enfant et l’aide à s’habituer à son nouvel environnement.
  • Jouez avec lui dans votre nouvel appartement ou votre nouvelle maison pour que votre tout-petit découvre son nouvel environnement dans le plaisir.
  • Visitez votre nouveau quartier avec votre enfant et faites-y ensemble des activités agréables.
  • Essayez de faire les changements petit à petit. .

Sources :

  1. https://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/viefamille/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-enfant-demenagement
  2. https://www.enfant.com/votre-enfant-3-11/psycho/demenagement-6-conseils-pour-preparer-votre-enfant-4452
  3. https://www.consoglobe.com/demenagement-enfant-cg
  4. https://www.youstock.fr/blog/amenagement/comment-bien-preparer-son-enfant-a-un-demenagement
  5. https://www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/organisation-et-vie-quotidienne/14991-d-m-nagement-quel-stress-pour-les-enfants.thtml
  6. https://bonheursinterieurs.psychologies.com/comment-preparer-notre-enfant-un-demenagement

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire