Comment soulager les nausées pendant la grossesse ?

Les nausées et les vomissements sont fréquents au cours du premier trimestre de la grossesse. Environ 75 % des futures mères auront des nausées et 50 % souffriront de vomissements.

Bien qu’on parle parfois de nausées matinales, ces malaises peuvent être présents à n’importe quel moment de la journée.

D’où viennent les nausées enceinte ? 

Bien qu’on ne connaisse toujours pas l’origine exacte des nausées, la piste hormonale semble la plus sérieuse. D’ailleurs, on peut souffrir de nausées quand on a ses règles, ce qui prouve qu’il existe bien un lien. Pendant la grossesse, certaines futures mamans seraient particulièrement sensibles à l’afflux d’hormones.

Surtout la HCG (hormone chorionique gonadotrophique), produite en grande quantité par le placenta durant le premier trimestre. Du reste, les femmes enceintes de jumeaux (et donc sécrétant plus d’HCG) ont fréquemment des nausées.

Les hormones agissent sur le système nerveux sympathique, qui commande le fonctionnement des organes abdominaux et en particulier celui du tube digestif.

D’où quelques désordres, dont les nausées font partie. Autre piste qui pourrait expliquer l’apparition de nausées chez une future maman : le psychisme. Les sages-femmes remarquent aussi que des grossesses “inattendues”, non désirées ou très précoces, des difficultés familiales, un isolement… sont source de stress et peuvent favoriser les nausées. Le corps exprimerait ainsi un malaise sur lequel les femmes n’arrivent pas à mettre de mots.

Certaines femmes enceintes seraient plus susceptibles d’avoir des nausées et des vomissements :

  • les mères enceintes de jumeaux ou de triplés;
  • les femmes qui ont eu des nausées ou des vomissements au cours d’une grossesse précédente;
  • celles dont la mère ou une soeur a eu des nausées ou des vomissements au cours de sa grossesse;
  • les femmes qui souffrent du mal des transports ou qui ont des migraines;
  • les mères qui sont enceintes d’une fille.

Quand commencent et s’arrêtent les nausées de grossesse?

Les nausées et les vomissements débutent généralement après 3 à 8 semaines de grossesse et cessent vers la fin du premier trimestre. Certaines femmes seront toutefois touchées jusqu’à la 20e semaine de grossesse. Dans de rares cas, cet inconfort pourrait persister jusqu’à l’accouchement.

Habituellement, les nausées et les vomissements sont sans danger pour la mère et le bébé. Dans certains cas, les nausées et les vomissements peuvent toutefois diminuer la qualité de vie de la femme enceinte.

De plus, si celle-ci ne parvient pas à s’alimenter, elle risque de manquer de certains nutriments et de se déshydrater. C’est pourquoi il est important d’agir pour diminuer ces symptômes.

Ménagez votre odorat, clé pour lutter contre les nausées

Les odeurs fortes sont un facteur déclenchant des nausées. Si vous avez du mal à les supporter, fuyez les sillages de parfum, la fumée de cigarette, les odeurs de cuisine et les fumets des plats !

Evitez donc de manger des aliments trop forts tels que le fromage (généralement peu recommandés face aux risques d’attraper la toxoplasmose enceinte), les sauces, les plats trop gras…

Demandez à votre compagnon de se mettre aux fourneaux, et mangez froid : c’est une bonne astuce anti-nausées. Aérez les pièces pour éviter que les odeurs ne stagnent dans la maison. D’une manière générale, évitez les pièces confinées, où il fait chaud. La chaleur aggrave en effet les nausées.

Comment prévenir les nausées de grossesse?

Il est difficile de prévenir les nausées, mais certains gestes peuvent en diminuer la fréquence et la sévérité.

  • Évitez de rester trop longtemps sans manger. Il faut essayer de manger plus souvent, mais en plus petites quantités.
  • Mangez légèrement (ex. : du pain grillé ou des craquelins) le matin au réveil puis attendez 15 minutes avant de sortir doucement du lit.
  • Mangez des aliments dont vous avez envie. Par exemple, les croustilles salées aideraient à calmer assez l’estomac pour vous permettre de manger.
  • Évitez de cuisiner ou de manger des mets épicés, gras ou frits.
  • Ouvrez les fenêtres ou utilisez la hotte du four pour évacuer les odeurs qui vous dérangent.
  • Prenez l’air et évitez d’avoir trop chaud.
  • Faites des siestes ou prenez quelques jours de congé du travail si nécessaire. La fatigue peut en effet aggraver les nausées.
  • Essayez de prendre vos multivitamines avec des aliments ou juste avant le coucher pour voir si cela diminue vos nausées. Par ailleurs, la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada recommande aux femmes enceintes souffrant de nausées ou de vomissements de cesser de prendre leurs multivitamines prénatales si elles contiennent du fer, car cette substance peut augmenter les nausées. Ces multivitamines peuvent être remplacées de façon sécuritaire par un supplément d’acide folique ou par des vitamines prénatales à faible teneur en fer. En effet, les besoins en fer de la femme enceinte n’augmentent généralement pas pendant le premier trimestre.
  • La psychothérapie peut être bénéfique pour certaines femmes pour diminuer les nausées, car elle peut améliorer la gestion du stress et réduire l’anxiété.

Comment traiter les nausées?

Certains traitements alternatifs peuvent aider à soulager les nausées et les vomissements.Il est important d’éviter la déshydratation. Assurez-vous donc de boire fréquemment de petites quantités d’eau.

  • Le gingembre aurait un effet calmant pour l’estomac. Des études ont d’ailleurs démontré qu’il était efficace pour diminuer les nausées. Il est suggéré de prendre des capsules de 250 mg de gingembre, 4 fois par jour. Leur efficacité varie toutefois d’une marque à l’autre. Il est donc préférable de demander conseil au pharmacien. Le gingembre frais ou une infusion de gingembre râpé serait aussi efficace, mais il est alors plus difficile de contrôler le dosage.
  • Les suppléments de vitamine B6 peuvent aussi aider à soulager les nausées de grossesse.
  • L’acupuncture et l’acupression auraient une certaine efficacité pour diminuer les nausées et les vomissements. Il existe des bracelets spéciaux qui exercent une pression sur un point précis du poignet.

BOIRE DES TISANES DE GINGEMBRE

Vous pouvez également consommer du gingembre, intéressant pour ses propriétés anti-nauséeuses. Pour cela, râpez du gingembre frais, et faites-le infuser dans de l’eau bouillante pendant 3 à 5 minutes avant de le boire par petites gorgées. Vous pouvez aussi les boire en smoothie, ou acheter du gingembre confit.

La menthe poivrée, la mélisse et le thym soulagent également les nausées et la digestion si vous les consommez en tisane. Vous pouvez aussi en parsemer vos plats. Pendant les premiers mois de votre grossesse, ne prenez surtout pas d’huiles essentielles. Certaines comme la menthe poivrée sont abortives, mais inoffensives sous la forme d’infusion (à condition de ne pas en consommer à l’excès).

Soulager les nausées grâce à des médicaments

En cas de nausées trop importantes, il est possible de se tourner vers son médecin traitant afin de se voir prescrire des médicaments comment le zinc ou la vitamine B6 qui contribueraient à soulager les nausées de grossesse. Les antihistaminiques sont aussi une voie envisageable.

À noter qu’il n’est en aucun cas recommandé de se tourner vers l’automédication car elle peut être dangereuse pour la santé du fœtus. Demandez toujours conseil à votre médecin.

Le médicament le plus courant est le DiclectinMD. Il est composé d’un antihistaminique et de vitamine B6.

Selon Santé Canada, ce médicament est efficace pour soulager les nausées. Il ne commence toutefois à agir que 4 à 6 heures après l’avoir consommé. Le soulagement des symptômes n’est donc pas instantané.

Quand les nausées deviennent extrêmes

Chez certaines femmes, les nausées et les vomissements peuvent devenir tellement importants que la santé de la mère et du bébé est menacée. On parle alors d’hyperemesis gravidarum. De 1 à 3 % des femmes enceintes seraient touchées par cette condition.

Consultez donc votre médecin, votre sage-femme ou votre infirmière praticienne spécialisée (IPS) si :

  • les nausées ou les vomissements nuisent à vos activités;
  • vous perdez du poids;
  • vous présentez des signes de déshydratation comme une sécheresse des muqueuses (bouche, nez) et une urine foncée;
  • vos vomissements sont importants et persistants.

Les femmes qui souffrent d’hyperemesis gravidarum auront besoin d’un traitement pour mettre fin aux vomissements. Elles auront aussi besoin d’être alimentées et hydratées.

Dans certains cas, une hospitalisation peut être nécessaire. La patiente sera alors sous les soins d’un médecin. Si la femme était suivie par une sage-femme ou une IPS, elle pourra poursuivre avec l’une de ces professionnelles lorsque son état sera stabilisé, en collaborant avec le médecin au besoin.

Sources :

  1. https://naitreetgrandir.com/fr/grossesse/trimestre1/nausees-vomissements-durant-grossesse/
  2. https://www.autourdebebe.com/conseils/article/comment-soulager-nausees-pendant-grossesse/
  3. https://www.magicmaman.com/,anti-nausees-trucs-et-astuces-qui-fonctionnent,395,3442944.asp

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire