Peut-on prendre l’avion lorsque l’on est enceinte ?

Vous paniquez à l’idée de prendre l’avion alors que vous êtes enceinte ?

Rassurez-vous, jusqu’à présent, aucune étude ne démontre que la pressurisation de la cabine durant le vol aurait des incidences sur la santé du fœtus ou bien déclencherait un accouchement prématuré.

En revanche, il faut savoir que les petits avions sont moins pressurisés que les gros et obligent le corps de la future maman à travailler plus en raison du manque d’oxygène dans l’appareil.

Quoi qu’il en soit, en cas de problème de santé, comme l’hypertension artérielle, le diabète ou d’antécédent de naissance prématurée, il est important de faire le point avec son gynécologue avant le départ.

Jusqu’à quel mois de grossesse peut-on prendre l’avion ?

Bien qu’il ne soit pas déconseillé de voyager en avion, sachez que dans le courant du premier trimestre de grossesse vous risquez de subir les aléas typiques des premiers mois, à savoir les nausées et la fatigue. Des sensations qui peuvent se décupler pendant le voyage dans les airs…

En revanche, à partir du deuxième trimestre de grossesse – c’est-à-dire entre la 14ème à la 27ème semaine de grossesse – il est beaucoup moins contraignant et fatiguant de se déplacer en avion (sauf avis contraire du médecin).

Quant au troisième trimestre de grossesse, il est un peu plus risqué. Les risques en cas de voyages en avion : certaines complications (diabète mal contrôlé, anomalie du placenta, hypertension, etc.) en raison de la position assise et de la pressurisation qui ralentissent la circulation sanguine. Quoi qu’il en soit, voyager en avion au-delà du huitième mois de grossesse est fortement déconseillé.

Ainsi, pour s’assurer que vous n’êtes pas sur le point d’accoucher, la plupart des compagnies de voyage vous demanderont de présenter un certificat de votre gynécologue indiquant la date prévue de la naissance à l’embarquement.

Un conseil ? Connectez-vous au moment de votre achat de billet de vol sur le site de votre compagnie aérienne afin de connaître leur règlement en matière de grossesse et prenez également en compte votre date prévue d’accouchement pour le retour

Les scanners dans les aéroports sont-ils dangereux ?

Selon les chercheurs du RCOG, les portiques de sécurité corporels sont considérés sans risque pour tout le monde, y compris les femmes enceintes et leur fœtus.

Si vous craignez que des rayons X pénètrent à l’intérieur de votre corps et radiographient votre bébé, tout d’abord arrêtez de regarder de films de science fiction et dédramatisez car sachez que les détecteurs ne fonctionnent pas avec des rayons X mais grâce aux champs électromagnétiques qu’ils émettent afin de mesurer les fluctuations en présence de métaux.

Sachez que les quantités de radiation sont minimes voire négligeables et que leur exposition à faible niveau est sans danger.

Combien de temps peut-on prendre l’avion enceinte ?

Attention à la durée du vol, qui peut vite devenir épuisant pour une femme enceinte. « Prendre un vol de deux heures, c’est bien évidemment possible. En revanche, si ce n’est pas interdit, prendre un vol de 12 heures risque d’être extrêmement inconfortable pour la future maman », alerte Anh-Chi Ton.

Bas de contentions, futiles ou utiles ?

la phlébite est favorisée par la position assisse prolongée. La compression du siège peut provoquer une stase veineuse dans les membres inférieurs pouvant induire un état préthrombotique, comme expliqué dans la thèse « Voyages aériens et grossesses : risques et recommandations », présentée en novembre 2017 par Nicolas Brothier. 

Afin d’assurer une bonne circulation sanguine, pensez donc à enfiler des bas de contention avant le départ. Dans un rapport de 2005, la Haute autorité de Santé (HAS) considère que le port de bas adaptés est suffisant pour réduire les risques de thrombose.

Quelques conseils pour voyager sereine en étant enceinte :

  • Se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat du pays de destination : certains limitent en effet l’accès aux femmes enceintes sur leur territoire. Il est aussi impératif de se renseigner sur les infrastructures médicales du pays en question : il s’agit de s’assurer qu’elles sont aptes à traiter tout problème médical ou toute complication qui pourrait intervenir sur place.
  • Eviter de prendre l’avion seule si possible.
  • Emporter sa carte vitale, ainsi que sa CEAM (Carte Européenne d’Assurance Maladie) en cas de voyage dans l’Union européenne.
  • Souscrire une assurance voyage spécifique qui couvre le cas d’une naissance au cours du vol, par exemple, et vérifier qu’elle protège bien la mère et l’enfant.

Avion et enceinte : les astuces « confort »

Une fois à bord de l’appareil, vous allez devoir assurer votre confort (et celui de futur bébé !) durant la totalité du voyage. Pour y parvenir :

– Faites le bon choix ! En raison de votre petit (ou gros, c’est selon) bedon, vous pouvez justifier de prendre une place devant les sorties de secours. Cette dernière vous permettra d’étendre vos jambes. Préférez également une place côté couloir.

– Étalez-vous. Si vous avez la chance d’avoir un fauteuil de libre à côté de vous, n’hésitez pas à surélever vos pieds pour faire circuler le sang.

– Déplacez-vous ! La position assise n’est pas des plus confortables, surtout lors des trajets longues distances. Les jambes sont comprimées et les chevilles gonflent. N’hésitez donc pas à vous promener dans les couloirs de l’avion pour faire circuler votre sang.

– Mettez-vous à l’aise. En retirant vos chaussures vous allez pouvoir soulager vos pieds gonflés par la pressurisation. En revanche, une fois arrivée sur terre vous aurez probablement du mal à vous rechausser en raison de ce gonflement ! Pensez donc à vous munir d’une paire de chaussures type « mule » et vos petons seront alors confortablement positionnés.

– Étirez-vous. En réalisant de simples petits exercices vous allez favoriser la circulation du sang dans le bas du corps. N’hésitez pas à agiter les orteils dans tous les sens, à tourner votre cheville en rond et à plier-déplier votre gambette !

Pour éviter les nausées, on peut prendre du Spasfon ou du Doliprane.

Sources :

  1. https://www.parents.fr/grossesse/sante/maux-de-la-grossesse/nausees-et-troubles-digestifs/prendre-lavion-enceinte-nos-conseils-916372
  2. https://www.magicmaman.com/,prendre-l-avion-enceinte-les-precautions-a-la-loupe,103,2103448.asp
  3. https://www.littleguestcollection.com/fr/magazine/prendre-avion-enceinte
  4. https://www.air-indemnite.com/fr/blog/jusqu-a-quand-voyager-enceinte

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire