Pourquoi ne doit-on pas jeter les piles n’importe où ?

En France, la loi dicte de ne pas jeter les piles à la poubelle.

Car les piles sont considérées depuis les années 1990 comme des déchets dangereux. Elles doivent donc être orientées vers une filière adaptée. 

Les piles et les accumulateurs usagés contiennent des métaux lourds. Ils ne doivent donc pas être éliminés avec les déchets ménagers mais être rapportés dans les points de vente ou déposés en déchèterie.

En France, environ 70 % des piles finissent encore à la poubelle et sont incinérées avec les autres déchets.

Les métaux dangereux ont certes maintenant presque complètement disparu des piles d’usage courant, mais celles-ci contiennent des éléments qui peuvent être réutilisés dans de très nombreux produits industriels utilisant du zinc et du métal.

Depuis 2001, les distributeurs européens sont tenus de reprendre les piles usagées pour les trier avant de les traiter, notamment pour récupérer le mercure contenu dans les piles boutons utilisées dans les montres, source potentielle de troubles respiratoires.

Car jeter les piles à la poubelle, c’est illégal

C’est peut-être une surprise pour vous, mais la loi vous oblige à jeter vos piles dans des points de collecte dédiés afin qu’elles soient recyclées. C’est même le cas dans tous les pays de l’Union Européenne depuis la directive 2006/66/CE.

En France, cette règle est écrite noir sur blanc dans le code de l’environnement, de l’article R. 543-124 au R. 543-134.

Et pourtant, parmi les 1,3 milliard de piles et accumulateurs (car il y a une différence entre les deux) mis sur le marché chaque année, plus de la moitié n’est pas mise au recyclageLes hommes préhistoriques le pratiquaient déjà, pourtant (peut-être pas avec des piles).

D’ailleurs, si vous êtes dans la moyenne des Français, vous devriez en avoir autour de 100 chez vous en ce moment.

Quelque 1,3 milliard de piles et accumulateurs (piles rechargeables, batteries) sont mis sur le marché français chaque année.

Dans ces piles et accumulateurs, du plastique et du papier, mais surtout, encore de nombreux métaux lourds qui peuvent être toxiques – pour les êtres humains et plus largement pour tous les êtres vivants – et très polluants pour les sols notamment : nickel, cadmium, mercure, plomb, zinc, lithium, etc.

Jetées dans la nature, les piles se dégradent sous l’effet de la corrosion. Jetées à la poubelle, elles sont enfouies – et finissent là aussi par se dégrader – ou incinérées. Elles relâchent alors ces métaux qui peuvent polluer l’environnement.

Ainsi le nickel peut être responsable d’un eczéma ou de sinusites. Le mercure – qui a heureusement presque disparu de nos piles – provoque des gingivites et des atteintes du système nerveux. Le cadmium, qui lui aussi disparaît de nos piles, est quant à lui cancérigène.

C’est favoriser l’extraction des métaux dans les mines

Au total, plus de 75 % des composants peuvent être réutilisés, à commencer par les métaux comme le lithium, le cobalt ou le zinc. Les piles sont ainsi de véritables gisements de matériaux à forte valeur ajoutée, qui peuvent servir à fabriquer la tôle de votre prochaine voiture, la gouttière en zinc de votre façade ou encore les couverts en inox de votre grand-mère.

Toutefois, quand ils ne sont pas récupérés, ces métaux lourds, qui sont aussi des ressources très rares, doivent être extraits dans des mines d’Asie ou d’Afrique. Des chantiers dans lesquels les employés, adultes comme enfants, travaillent très souvent dans des conditions déplorables.

Alors, toujours envie de jeter ses piles à poubelle désormais ?

Sources :

  1. https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/eco-consommation-ne-doit-on-pas-jeter-piles-poubelle-964/
  2. https://www.caminteresse.fr/environnement/pourquoi-ne-doit-on-pas-jeter-les-piles-nimporte-ou-1193238/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire