Quels types de douleurs articulaires doivent alerter ?

Avec environ 400 articulations, le corps humain est normalement une machine mobile, souple, bien huilée jusqu’à… un certain âge.

A partir de la cinquantaine, malheureusement, les articulations subissent les conséquences du vieillissement et peuvent poser des problèmes créant alors une pathologie très répandue : les douleurs articulaires.

Ces douleurs articulaires peuvent survenir à tout âge et avoir de très nombreuses causes. Alors, comment les soulager ?

Douleurs articulaires : quels sont les symptomes ?

La douleur ressentie provient de facteurs mécaniques ou inflammatoires, tous les deux provoquant une irritation au niveau des terminaisons nerveuses des articulations.

Cependant, il est difficile d’isoler une douleur due à un problème d’articulations avec des douleurs touchant d’autres tissus comme les muscles, les tendons ou les ligaments ou bien encore chez des personnes souffrant d’ostéoporose.

De plus certains médicaments contrôlant les lipides peuvent provoquer des douleurs musculaires pouvant être confondues avec des douleurs articulaires.

Le sujet peut se plaindre d’une douleur dans l’articulation, d’une raideur parfois invalidante. L’articulation peut être froide ou chaude, gonflée et rouge.

Il ressent un blocage articulaire.

Le praticien va devoir pronostiquer la maladie responsable des douleurs de son patient, ce qui est impossible au seul examen clinique.

Radio, scanner, analyses de sang vont l’aider à confirmer son diagnostic. Gonarthrose, coxarthrose, rhume de hanche, purpura rhumatoïde, arthrose cervical, arthrite : il existe plusieurs dizaines de maladies des articulations.

Quels-sont les types de douleurs articulaires ?

  • Les arthrites qui proviennent d’une inflammation ou d’une infection avec des formes aigues et des formes chroniques
  • L’arthrite aigue, souvent due à une infection bactérienne, provoque une violente inflammation, de la fièvre et nécessite une consultation et un traitement médical d’urgence. Dans ce cas, l’articulation est très douloureuse, rouge, chaude, gonflée et la douleur est surtout très intense la nuit
  • L’arthrite chronique évolue sur de longues périodes et peut être due à une maladie auto-immune ou le système immunitaire agresse les cartilages comme la polyarthrite rhumatoïde.
  • L’arthrose qui est due à l’usage des cartilages avec l’âge et ce sont alors des grosses articulations comme le genou ou la hanche qui sont les plus fréquemment atteintes. Les personnes les plus à risque  sont les personnes âgées, les personnes en surpoids, les femmes après la ménopause, les sportifs ayant intensément sollicité leurs articulations.
  • L’inflammation des tissus autour de l’articulation suite à un traumatisme ou suite à une sollicitation trop importante peuvent être la cause d’une inflammation des tendons, des ligaments ou des muscles autour de l’articulation.
  • La crise de « goutte », les virus (grippe), les affections auto- immunes du tissu conjonctif ou du liquide synovial sont autant de raisons provoquant des symptômes de douleurs articulaires.

Les complications des douleurs articulaires dépendent de leurs origines mais ces complications peuvent se traduire par une déformation des articulations, des douleurs chroniques pendant les mouvements pouvant aller jusqu’à une perte de mobilité.

Causes

Les douleurs articulaires peuvent avoir de multiples origines :

Origines traumatiques : lorsque la douleur survient à la suite d’un accident, d’une chute, d’un coup reçu… On peut citer par exemple les entorses, les luxations ou les élongations.

Origines inflammatoires : lorsque la douleur provient d’une zone de l’articulation touchée par une inflammation. On parle d’arthrite lorsque toute l’articulation est concernée, de tendinite lorsque l’inflammation touche les tendons, etc.

Origines mécaniques : lorsque la douleur est due à une malformation ou à l’usure du cartilage avec l’âge notamment, comme dans le cas de l’arthrose. L’arthrose, qui survient la plupart du temps après 50 ans et affecte surtout épaules, coudes, poignets, mains, hanches, genoux et pieds, est d’ailleurs l’une des causes principales des douleurs articulaires.

Origines infectieuses : lorsque la douleur est liée à un virus (par exemple la grippe ou le chikungunya).

Dépôts de cristaux : lorsque la douleur survient à cause d’un dépôt de cristaux d’urate de sodium au niveau de l’articulation, comme c’est le cas pour les crises de goutte.

Dans tous les cas, si la douleur s’accompagne d’un gonflement ou de rougeurs, qu’elle s’intensifie et persiste et surtout qu’elle s’accompagne de fièvre, une consultation médicale s’impose d’urgence.

Comment se fait le diagnostic ?

Afin de poser le diagnostic de l’origine et de la cause des douleurs articulaires, le médecin va porter son interrogatoire sur :

  • Les types de douleurs et signes cliniques associés.
  • Douleurs aux articulations lors des mouvements ?
  • Perte de mobilité associée ?
  • Gonflement, rougeur, chaleur, fatigue générale, raideur importante et si fièvre : URGENCE médicale.
  • La douleur est-elle d’intensité variable, apparait-elle subitement sans raison apparente ou alors graduellement ?
  • La douleur est-elle de courte durée, dure-t- elle quelques jours ou persistant-elle plusieurs semaines ?
  • Existe-t-il une raideur après une période d’inactivité, par exemple le matin au réveil ?
  • Des examens complémentaires :

radiographie, imagerie médicale, analyse de sang ou du liquide de l’articulation, consultation d’un rhumatologue

Comment prévenir et comment traiter ?

La prévention consiste à soulager au maximum les articulations avec quelques conseils hygiéno-diététiques simples :

Réduire son excédent de poids.

Sportifs : un échauffement adapté, bonne hydratation et attention à l’intensité des sollicitations des articulations. En cas de crises de goutte répétées, diminuer la consommation de viande rouge, de charcuterie, d’alcool et hydratation +++.

En cas d’arthrose :

  • – Lorsque la douleur est présente, privilégier la chaleuravec une bouillote d’eau chaude ou un coussin chauffant à l’endroit douloureux pendant 10-15 minutes 3 fois par jour.
  • La chaleur a comme objectif d’activer la circulation sanguine ce qui favorise alors le travail des muscles et des tendons et peut soulager alors l’articulation douloureuse.
  • – Pratiquer des exercices adaptés de renforcement musculaire, exercices prescrits par un médecin ou un professionnel de santé pour ne pas aggraver une articulation douloureuse.
  • – Privilégier les activités aquatiques car dans ce cas, les spécialistes sont unanimes pour le contrôle des douleurs arthritiques, l’activité pratiquée dans l’eau, évite de faire porter son poids sur les articulations douloureuses.
  • – Favoriser les massages car les muscles sont en général hypertendus puisque la tension musculaire augmente lorsqu’une douleur se manifeste.

En cas d’arthrite inflammatoires :

  • Le repos !! Il est conseillé d’éviter de bouger son articulation ou en tout cas d’en limiter l’utilisation.
  • Le froid ou le chaud ?! Si c’est une nouvelle douleur apparue subitement bien localisée avec un gonflement, il vaut mieux placer un sac de glace et consulter de suite un médecin. Si c’est une douleur chronique d’arthrite inflammatoire, alors la chaleur est toute indiquée avec une bouillotte d’eau chaude ou un coussin chauffant. 
  • Le changement d’alimentation n’est valable que pour la goutte.
  • Rester actif : il est conseillé de continuer à rester actif avec une arthrite en respectant ses limites et en faisant des activités qui sollicitent le moins possible l’articulation douloureuse.
  • Garder une activité sociale pour ne pas se refermer sur soi-même et consulter son médecin pour obtenir un traitement adapté.

Sources :

  1. https://www.topsante.com/Landing-Pages/maladies-des-articulations-tout-savoir
  2. https://www.omron-healthcare.fr/fr/sante-et-style-de-vie/gestion-de-la-douleur/douleurs/mal-aux-articulations-symptomes-causes-et-traitement.html
  3. https://www.docmorris.fr/conseils-de-pharmacien/article/douleurs-articulaires-comment-les-soulager