Syndrome et maladie de Raynaud, c’est quoi ?

Souffrir de la maladie de Raynaud ou du syndrome de Raynaud, qui sont deux affections légèrement différentes, ce n’est pas seulement avoir les mains ou les pieds froids.

Il s’agit d’un trouble chronique de la circulation du sang dans les extrémités, qui survient de façon périodique, en cas d’exposition au froid et, plus rarement, en cas de stress émotionnel.

Quels sont les symptômes de ces affections ? Leurs causes et complications ?

Qu’est-ce que le phénomène de Raynaud ?

Le phénomène de Raynaud, parfois appelé maladie ou syndrome de Raynaud, est un trouble de la circulation sanguine au niveau des doigts et des orteils (et parfois aussi du nez et des oreilles) qui est aggravé par le froid.

Cette maladie s’aggrave avec l’exposition au froid. Lorsqu’une personne est atteinte du phénomène de Raynaud, l’exposition au froid réduit anormalement la circulation sanguine et la peau devient pâle, d’un blanc cireux ou violette.

D’autres facteurs peuvent aussi être à l’origine des crises, à savoir :

  • un changement de température ;
  • l’exposition à l’humidité ;
  • les émotions ;
  • le stress.

Par ailleurs, il existe des facteurs favorisants (et parfois aussi déclenchants) :

  • le tabac, qui peut entraîner une vasoconstriction (réduction du calibre des vaisseaux sanguins par contraction de leurs parois) ;
  • les boissons caféinées (café, thé, boisson au cola).

Ce trouble est parfois nommé « syndrome du doigt blanc » ou « syndrome du doigt mort ».

Différence entre maladie et syndrome de Raynaud ?

Deux maladies très proches peuvent entraîner des troubles de la coloration des doigts.

  • La maladie de Raynaud (forme primaire) est un trouble vasculaire des extrémités, survenant sans cause décelable.

C’est la forme la plus fréquente, soit 90 % des cas. La plupart du temps, les symptômes sont légers : ils créent une sensation désagréable, mais ne causent pas de dommages aux vaisseaux ou aux tissus.

Elle survient le plus souvent entre l’âge de 15 et 25 ans. Dans environ les deux tiers des cas, la maladie se résorbe d’elle-même après quelques années. On a également constaté que ses symptômes diminuent durant la grossesse.

  • Le phénomène ou syndrome de Raynaud (forme secondaire) est une affection assez similaire, mais dont la cause est connue (affection systémique, maladie des artères, maladie professionnelle).

Il est causé par des maladies qui atteignent les vaisseaux sanguins, comme la sclérodermie. Certains événements, ou activités, peuvent aussi entraîner des dommages aux vaisseaux : engelures ou manipulation d’outils qui vibrent beaucoup ou qui causent des impacts à répétition aux mains, par exemple.

Prendre certains médicaments à long terme peut également entraîner le syndrome de Raynaud. Pour en savoir plus, voir la section Personnes à risques.

Le syndrome de Raynaud (forme secondaire) apparaît habituellement autour de la quarantaine. Les cas graves demandent un suivi médical spécialisé en rhumatologie.

Ces deux pathologies se traduisent par une constriction brutale des artérioles des doigts ou des orteils à l’origine d’une sensation de doigt mort, pâle, refroidi et douloureux. Ce phénomène est le plus souvent résolutif spontanément en quelques minutes. 

Quels sont les signes et symptômes du phénomène de Raynaud?

Le phénomène de Raynaud se manifeste le plus souvent par des accès de gêne circulatoire dans les doigts lorsque les mains ou le corps entier se refroidissent, que ce soit au travail, à la maison ou en présence de stress. Il arrivera, par exemple, qu’une personne éprouve cette gêne circulatoire alors qu’elle lave sa voiture ou qu’elle tient le volant glacé de son auto ou les poignées très froides de sa bicyclette. D’autres encore sont saisis d’un accès de ce phénomène alors qu’ils regardent un sport en plein air, pêchent, travaillent dans leur jardin ou jouent au golf par temps froid.

Un accès typique survient par temps froid ou lors d’un choc émotif et présente ordinairement les aspects suivants :

  • doigts ou orteils froids,
  • picotement et légère perte de sensibilité ou engourdissement dans les doigts, les orteils, le nez ou les oreilles,
  • perte de la couleur normale des doigts, ordinairement à l’exclusion du pouce,
  • engourdissement, fourmillement ou douleur semblable à une brûlure et parfois rougeur lorsque la personne se réchauffe ou que le stress disparaît,
  • modifications successives de la couleur de la peau qui passe du blanc au bleu, puis au rouge.

L’état des travailleurs atteints du phénomène de Raynaud s’aggrave si l’exposition professionnelle aux facteurs qui en sont responsables se prolonge. Les accès deviennent plus sévères et plus fréquents à mesure que la maladie progresse. C’est pourquoi il est extrêmement important de reconnaître les signes et les symptômes aussitôt qu’ils apparaissent.

L’échelle de Stockholm est souvent utilisée pour qualifier l’état pathologique provoqué par les vibrations.

Quelles sont les causes du phénomène de Raynaud?

Les causes exactes du phénomène de Raynaud nous échappent encore. Ce problème touche davantage de femmes que d’hommes et certaines personnes sont affectées sans raison précise : on parle de phénomène de Raynaud primitif, de maladie de Raynaud ou simplement de syndrome du doigt mort. Cet état se manifeste ordinairement avec la même intensité dans les deux mains.

Une maladie existante telle que la sclérodermie, la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus ou une blessure est parfois à l’origine du phénomène de Raynaud. Il est alors question de phénomène de Raynaud secondaire.

Quand consulter ?

Consultez votre médecin traitant dès l’apparition de ce phénomène, pour qu’il puisse vous diriger vers un dermatologue ou un médecin vasculaire. 

« Tout phénomène de Raynaud doit être exploré, même s’il est d’allure bénigne chez une jeune femme » confirme Jean-Benoît Monfort.

Quand s’inquiéter ?

Un phénomène de Raynaud est inquiétant lorsqu’il arrive après 35 ans environ, qu’il touche l’homme, une seule main ou bien lorsqu’il s’accompagne de petites ulcérations spontanées du bout des doigts.

Dans ces cas, « la prise en charge doit être rapide car il y a très probablement une maladie sous-jacente dont le phénomène de Raynaud est une des manifestations ».

Quels sont les tests qui permettent de déceler le phénomène de Raynaud?

Diverses analyses de laboratoire aident à établir si une personne est atteinte du phénomène de Raynaud. Certaines de ces analyses mesurent la sensibilité de la peau ou le débit sanguin dans les doigts, particulièrement sous l’effet du froid.

Jusqu’à présent, aucune de ces analyses n’a été universellement reconnue comme moyen d’établir que l’on est en présence d’un phénomène de Raynaud, mais elles peuvent être utiles pour appuyer les observations minutieuses faites au niveau des antécédents professionnels et médicaux d’un travailleur. Autres tests sont souvent effectués pour éliminer d’éventuelles causes sous-jacentes.

Traitement et Prévention

La maladie de Raynaud ne peut pas être guérie, mais elle ne s’aggrave pas avec le temps et ne produit aucun autre symptôme, en dehors du phénomène de Raynaud. Certains médicaments peuvent diminuer la fréquence des crises chez beaucoup de gens.

Les antihypertenseurs et les bloqueurs des canaux calciques sont des médicaments qui sont habituellement prescrits pour traiter les maladies cardiaques. Ces produits sont également utiles dans le traitement de la maladie de Raynaud.

Pour traiter le phénomène de Raynaud secondaire, il faut trouver et traiter le trouble sous-jacent. La plupart des maladies qui causent ce syndrome peuvent être maîtrisées, du moins en partie, et certaines peuvent être guéries.

Des précautions peuvent être prises pour réduire la fréquence et l’intensité des accès de doigt mort. Les plus utiles sont les suivantes :

  • Se protéger le corps contre les basses températures.
  • Porter tous les vêtements nécessaires pour se protéger du froid et enfiler plusieurs épaisseurs : mitaines/gants, manteau, chapeau et foulard.
  • Ne pas exposer ses mains au froid extrême – porter des gants pour travailler dans le froid ou saisir des aliments dans un congélateur.
  • Éviter toute lésion aux mains et aux pieds.
  • Éviter le tabac, qui peut réduire la circulation sanguine.
  • Limiter les sources de stress et d’anxiété.
  • Faire de l’exercice peut améliorer la circulation. Faire régulièrement de l’exercice et boire de grandes quantités de liquides pour éviter toute déshydratation.
  • Pendant un accès, se réchauffer les doigts et les orteils (par exemple, en plaçant les mains sous les aisselles ou en traçant de grands cercles (moulins à vent) avec ses bras, en faisant couler de l’eau tiède sur les doigts ou en s’immergeant les pieds dans un bol d’eau tiède) et prendre le temps de se détendre.

Sources :

  1. https://www.cchst.ca/oshanswers/diseases/raynaud.html
  2. https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=maladie_raynaud_pm
  3. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/phenomene-raynaud/definition-symptomes-causes
  4. https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2507384-maladie-syndrome-de-raynaud-difference-traitement-cause-naturel-symptome/
  5. https://ressourcessante.salutbonjour.ca/condition/getcondition/maladie-de-raynaud
  6. https://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/syndrome-raynaud/maladie-raynaud-syndrome-raynaud

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire