Que faut-il surveiller après 60 ans ?

L’âge ne mène pas nécessairement à une mauvaise santé, mais plusieurs problèmes de santé se manifestent inévitablement lorsque nous avançons en âge : un déficit auditif, des cataractes, de l’hypertension, de l’arthrose, le diabète, certains cancers, des troubles cardiovasculaires, le syndrome métabolique, tous ces problèmes de santé peuvent nuire à notre qualité de vie.

Faire un bilan cardiovasculaire

Le risque de troubles cardiovasculaires qui affectent le cœur et les vaisseaux sanguins augmentent avec l’âge.

Les maladies cardiovasculaires comme l’infarctus, l’accident vasculaire cérébral (AVC) ou l’insuffisance cardiaque constituent même la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans en France. Consulter un cardiologue une fois par an permet d’identifier les facteurs de risque de ces maladies et de les prendre en charge le plus tôt possible.

Peuvent être réalisés : un électrocardiogramme, le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC), un test d’effort, la vérification de la pression artérielle, un bilan glycémique et lipidique…

Faire un bilan dermatologique

La peau du corps est exposé tout au long de notre vie au soleil, à la pollution, au froid. Il faut en prendre soin dès le plus jeune âge.
Se rendre chez le dermatologue permet tout d’abord de contrôler les grains de beauté. Le praticien s’armera d’une loupe et passera en revue tout votre corps pour s’assurer qu’aucun grain ne semble suspect. Si tel est le cas, il le prélèvera pour en faire des analyses.

L’examen annuel de votre peau chez un dermatologue permet de dépister un éventuel cancer de la peau. Ce spécialiste passe en effet en revue tous vos grains de beauté et, en cas de doute, réalise un prélèvement pour effectuer une analyse. Plus un cancer de la peau est détecté précocement, plus les chances de guérison sont élevées.


Une belle peau doit être hydratée toute l’année (avec des crèmes adaptées mais aussi en buvant suffisamment d’eau), protégée du soleil avec une crème anti-UV (pour préserver le capital soleil et éviter des cancers de la peau). Cet examen est conseillé une fois par an.

Faire un bilan auditif

Les tests auditifs diagnostiquent une éventuelle perte d’audition, fréquente chez les seniors.

La perte progressive de l’audition avec l’âge est normale, elle affecte près d’une personne sur trois dès 65 ans, mais cela peut affecter les interactions sociales de la personne qui perd l’audition.

Il est donc important de faire un suivi avec son médecin de famille, pour évaluer périodiquement la capacité de la personne âgée de bien entendre les sons. Si nécessaire, il prescrira un rendez-vous chez l’ORL pour faire un audiogramme.

Faire un contrôle dentaire

Spécialiste à consulter une fois par an, le dentiste doit s’assurer de l’état des dents de ses patients à partir de 60 ans. En effet, avoir une bonne hygiène dentaire est importante car bien souvent, cela peut entraîner des infections, des caries, et même engendrer des maux ailleurs dans le corps de l’individu.

Avoir une bonne dentition permet de manger correctement, de mastiquer suffisamment et donc de mieux digérer. Pour éviter toute dénutrition, il faut également faire contrôler son appareillage et l’adapter si besoin.

Faire un bilan ophtalmologique

Cataracte, glaucome, dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)… les troubles de la vue sont plus fréquents à partir de 60 ans. C’est pourquoi un point annuel chez votre ophtalmologue est nécessaire pour détecter tout problème oculaire et le prendre en charge le plus précocement possible.

Le risque de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) devient de plus en plus important à partir de 65 ans, puisqu’il touche environ 10% de la population de cet âge. Le dépistage de la DMLA repose essentiellement sur un examen du fond d’œil (et de la rétine). L’idéal est de faire cet examen à tous les 2 ans à partir de l’âge de 55-60 ans.

Pour les femmes : le bilan gynécologique

La ménopause change une femme. Cette modification hormonale a parfois de lourdes conséquences sur le corps féminin. Prise de poids, problèmes de thyroïdes… Il n’en reste pas moins important de se rendre chez le gynécologue pour contrôler qu’aucun cancer du col de l’utérus, des ovaires ou du sein ne se développe.
Le gynécologue examine donc par le biais d’une échographie l’utérus, les ovaires. Il effectue un prélèvement, analysé par un laboratoire. Il peut aussi palper la poitrine de la femme pour s’assurer qu’aucune masse n’est présente ou que les seins ne sont pas anormalement déformés.

Le dépistage du cancer du col de l’utérus doit être effectué tous les 3 ans (depuis 2021, avant, il s’agissait d’un contrôle tous les deux ans), et ce, jusqu’à 65 ans. Les mammographies sont à effectuer tous les deux ans dès 50 ans mais vous pouvez subir cet examen sur prescription de votre médecin généraliste à tout âge.

Une mammographie gratuite est proposée tous les deux ans par l’Assurance maladie pour toutes les femmes de 50 à 74 ans.

Pour les hommes : le contrôle de la prostate

Pour effectuer cet examen, l’homme doit se rendre chez un urologue qui contrôlera la prostate du senior. En effet, ce cancer est le plus répandu chez les hommes, les femmes ayant elles-aussi l’équivalent de la prostate masculine : les glandes de Skènes. L’urologue effectue une analyse de sang, qui permet d’évaluer la concentration de PSA (l’antigène prostatique spécifique).

Examen peu agréable, le professionnel de santé devra également effectuer un toucher rectal voire même faire une biopsie pour vérifier l’état de santé de son patient.

Cet examen doit être réalisé tous les ans.

Etre attentif aux signes de l’âge est essentiel. Cela permet de recourir aux soins adaptés mais aussi d’être suivi par des professionnels de santé spécifiques. Beaucoup de maladies graves, comme les cancers, ne sont pas décelés à temps car c’est seulement à l’apparition des symptômes que les patients consultent.

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie offre un bilan gratuit aux personnes entre 60 et 75 ans, tous les 5 ans. Bien que les examens de santé ne soient pas les plus agréables et qu’ils sont parfois source d’angoisse, il est impératif d’être consciencieux.

Dépistage du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez l’homme. C’est pourquoi il est essentiel de faire un dépistage annuel grâce au dosage sanguin du PSA (antigène spécifique de la prostate). Ce dépistage est fortement recommandé surtout lorsqu’il y a des antécédents familiaux.

Le dépistage du cancer colorectal

Cet examen a pour but de détecter la présence de polypes avant qu’ils n’évoluent en cancer. Il consiste en une simple analyse de selles, qui se réalise à domicile grâce à un kit de dépistage. La fréquence de cet examen est moins élevée que celle des autres bilans : un test tous les deux ans suffit.

Faire une radiologie des poumons 

L’âge moyen de diagnostic du cancer du poumon se situe autour de 65 ans. C’est pourquoi nous suggérons à cet âge de faire une radiologie des poumons. Celle-ci est encore plus fortement suggérée dans le cas des fumeurs (et ex-fumeurs).

Maladie d’Alzheimer, troubles cognitifs et maladie de Parkinson

La forme d’Alzheimer la plus répandue se développe habituellement chez les personnes âgées de 65 ans ou plus. Il n’existe pas un « test unique » qui permet de savoir si une personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Mais, certains nouveaux tests tentent de prédire l’âge d’apparition de l’Alzheimer. 

Il faut se rappeler que la diminution des capacités cognitives chez les personnes aînées est un phénomène normal causé par le vieillissement. Mais pour départager le vieillissement normal et la maladie cognitive, le dépistage des troubles cognitifs (ou de la maladie de Parkinson) doit être fait en clinique par un professionnel de la santé. Même si la personne présente des changements de comportement, c’est le médecin de famille qui peut donner un diagnostic.

Perturbation du sommeil

Si vous éprouvez de la difficulté à vous endormir et que les réveils nocturnes deviennent plus fréquents, ou que votre conjoint remarque que vous arrêtez de respirer pendant votre sommeil, parlez-en à votre médecin. Il pourra s’assurer que vous ne faites pas d’apnée du sommeil.

Prévention du diabète

La prévention consiste essentiellement à vérifier et suivre les variations de votre taux de glycémie. Votre  médecin de famille peut aussi vous diriger vers une nutritionniste pour vous aider à garder une alimentation saine, à vous prescrire un programme d’exercice et vous donner des conseils pour garder un poids sain.

Sources :

  1. https://www.odella.fr/actualites/sante/seniors-les-7-examens-de-sante-a-passer-des-60-ans/
  2. https://www.servicemedicalprive.com/comment-le-m%C3%A9decin-de-famille-prend-soin-de-la-sant%C3%A9-des-a%C3%AEn%C3%A9s-copy.html
  3. https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/6-examens-medicaux-a-faire-apres-60-ans-2133316

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire